MASSILIA SOUND SYSTEM I Sale caractère

L’album Sale caractère le confirme : rub a dub classique, accélérations drum and bass, effluves orientales, autotune de la musique urbaine contemporaine, c’est toujours Massilia Sound System, voisin du monde entier et fièrement enraciné… L’actualité est là, brutale et insupportable (Drôles de poissons, chanson à pleurer de pitié et de colère au bord du grand cimetière de la Méditerranée), les artistes s’interrogent sainement sur leur rôle (« Vas-tu prendre la barre / Affronter la tempête (…) Avec dans l’oreillette / Un reggae du siècle dernier », se demande Moussu T) ou se questionnent sur la dilution des solidarités dans leur ville (À la rue, cri d’alarme radical), partout ils galopent, dansent et enivrent leur reggae… À Saint-Germain-des-Prés, ils vous diront que ces Marseillais sont visités par les épiphanies foudroyantes de Raymond Queneau ou de Jacques Prévert (« La vie est cruelle / Elle a sûrement ses raisons », distique génial dans Nine). Et, la sono à fond, on apprendra le dernier vers de l’album, en occitan : « Vaquí lo grand ser, nos fau prendre lo vam ». En français, cela dit : « Voilà le grand soir, il faut prendre notre élan ». Allons-y.