Ressources

En développement - Toutes nos ressources très prochainement

Toutes les informations mises à jour régulièrement sur la
Plateforme CDAMAC
Ressources dans le cadre de l’épidémie COVID-19
Une initiative expérimentale de la Mobilisation et Coopération Art et Culture dont fait partie le PAM
https://cdamac.mcac.fr

> Panorama des mesures
Pour s’y retrouver dans le dédale des mesures d’urgence dédiées au secteur culturel.
> Sélection de ressources externes
Des ressources permanentes : liens institutionnels, fiches pratiques...
> Dispositifs d’appui et d’accompagnement
Trouver les interlocuteurs pour consolider votre projet.
>Actualités
Une sélection d’actualités, par les membres de la Mobilisation et Coopération Art et Culture.
> Une FAQ

> L’Aide aux projets en faveur de l’égalité femmes-hommes a pour objectif de soutenir les structures professionnelles qui développent des projets spécifiquement liés à l’égalité femmes-hommes ou à la prévention des violences sexistes et sexuelles, dans les secteurs relevant de la compétence du CNM.
https://cnm.fr/aides/aides-transver...

Mini-site Egalité Femme/Homme du CNM
https://cnm.fr/sujet/egalite-femmes...


> Feuille de route Égalité 2019-2022
La feuille de route égalité s’inscrit dans le cadre des priorités fixées au plan interministériel en matière d’égalité :
- promouvoir une culture de l’égalité
- parvenir à l’égalité professionnelle
- lutter contre les violences sexistes et sexuelles
Elle se déploie sur six axes d’amélioration de l’égalité dans les politiques culturelles.
https://www.culture.gouv.fr/Sites-t...


Protocole contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles
Depuis sa création, le Centre national de la musique a placé la question de l’égal accès des femmes et des hommes aux métiers de la musique parmi les grandes priorités de l’établissement. Pour mener à bien cette mission structurante, l’établissement s’est doté d’un comité stratégique pour l’égalité femmes-hommes afin notamment de lutter contre toutes les formes de violences et de harcèlement à caractère sexuel ou sexiste.
https://cnm.fr/protocole-contre-le-...


Femmes entrepreneuses, quelles aides pour vous accompagner ?
Vous êtes une femme et vous souhaitez vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ? Tour d’horizon des dispositifs qui peuvent vous aider dans la création de votre entreprise !
https://www.economie.gouv.fr/entrep...


Fiche réglementaire : Harcèlement moral et sexuel
https://www.cmb-sante.fr/_upload/re...


L’Egalite professionnelle Femme/Homme
L’égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans le travail implique le respect de plusieurs principes par l’employeur :
Interdictions des discriminations en matière d’embauche,
absence de différenciation en matière de rémunération et de déroulement de carrière,
obligations vis-à-vis des représentants du personnel (mise à disposition d’informations relatives à l’égalité professionnelle dans la base de données économiques et sociales, négociation),
information des salariés et candidats à l’embauche et mise en place de mesures de prévention du harcèlement sexuel dans l’entreprise.
https://travail-emploi.gouv.fr/droi...


Harcèlement sexuel et agissements sexistes au travail : prévenir, agir, sanctionner
Identifier les types de harcèlement sexuel 9
1er type : la pression grave dans le but d’obtenir un acte de nature sexuel (dit « harcèlement sexuel assimilé ») 9
2e type : les propos ou comportements à connotation sexuelle non désirés et répétés 9
Le harcèlement sexuel : bien le distinguer 11
... de l’agissement sexiste 11 ... d’autres types d’infractions 11
https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/...


Affichage obligatoire relatif au harcèlement sexuel
Un affichage obligatoire est prévu en matière de lutte contre le harcèlement sexuel dans les lieux de travail et sur les portes ou dans les locaux où ont lieu les embauches. Cet affichage indique les sanctions applicables, les actions contentieuses civiles et pénales en matière de harcèlement sexuel et les coordonnées des autorités et services compétents.
https://code.travail.gouv.fr/modele...


Observatoire 2021 - Egalité entre les femmes et les hommes dans la culture
Quelle est la part des femmes dans le champ culturel, quelles sont leurs conditions d’accès à l’emploi, aux moyens de création et de production et à la consécration artistique ?
Comme chaque année depuis 2013 à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la parution de l’Observatoire de l’égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communicationpermet de mesurer de la progression vers la parité dans le champ culturel et médiatique. Né d’une volonté d’objectiver le propos sur la place des femmes dans les professions culturelles, l’accès aux moyens de création et de production et la consécration artistique, l’Observatoire de l’égalité est devenu le baromètre annuel indispensable à la mesure des progrès réalisés depuis l’adoption, en 2014, de la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes
https://www.culture.gouv.fr/Sites-t...


Ici c’est cool
En 2017, #Metoo nous a réveillé. Tous les secteurs se sont sentis concernés. Conscients de leur responsabilité en tant qu’acteurs culturels organisant des temps festifs, mais aussi conscients des possibilités de communication qu’offrent leurs évènements, les organisateurs de festivals ont décidé d’agir pour sensibiliser les publics et prévenir les violences. « Ici c’est cool » est le fruit de cet engagement.

Lutte contre l’homophobie
Lutte contre le sexisme
Lutte contre le racisme
http://icicestcool.org

monprojetmusique
Plus de 105 possibilités de financement pour vos projets musicaux
https://www.monprojetmusique.fr


Centre national de la musique
Aides exceptionnelles

https://cnm.fr/crise-covid-19/aides...


Centre national de la musique
Aides aux auteurs compositeurs

https://cnm.fr/aides/aides-auteurs-...


Centre national de la musique
Aides aux disquaires

https://cnm.fr/aides/disquaires/


Centre national de la musique
Aides aux éditeurs musicaux

https://cnm.fr/aides/editeurs/


Centre national de la musique
Aides à la musique enregistrée

https://cnm.fr/aides/musique-enregi...


Centre national de la musique
Aides au spectacle vivant

https://cnm.fr/aides/spectacle-vivant/


Centre national de la musique
Aides au développement international
https://cnm.fr/aides/developpement-...


Centre national de la musique
Aides territoriales

https://cnm.fr/aides/les-aides-terr...


Centre national de la musique
Aides transversales

https://cnm.fr/aides/aides-transver...


Les programmes de financement européens
https://cnm.fr/international/europe/


Appels à projet développement international
https://cnm.fr/international/develo...


Crédit d’impôt phonographique à la musique enregistrée
https://cnm.fr/fiches-pratiques/cre...



Financements dédiés aux projets de l’économie sociale et solidaire

https://bpifrance-creation.fr/encyc...


CONTRIBUTION DE « LA COOPÉRATION INTER RESEAUX » A LA PRÉFIGURATION DU CNM
Fin juin 2018, dans le cadre de la préfiguration du CNM (Centre National de la Musique), les Pôles et Réseaux régionaux de musiques actuelles ont rédigé une contribution commune à destination des députés Monsieur Pascal Bois et Madame Emilie Cariou :Retour ligne automatique
TELECHARGER LE PDF

CONTRIBUTION INTER-ORGANISATIONS A LA PRÉFIGURATION DU CNM
Fin juin 2018, suite à la journée du 16 avril à l’Assemblée nationale, et dans le cadre de la préfiguration du CNM (Centre National de la Musique), les fédérations et réseaux musicaux publient une contribution commune à destination des députés Monsieur Pascal Bois et Madame Emilie Cariou :Retour ligne automatique
TELECHARGER LE PDF

INTERVENTION DE « LA COOPÉRATION », LE 16 AVRIL, A L’ASSEMBLÉE NATIONALE
Le 16 avril 2018, à l’Assemblée Nationale, dans le cadre de la journée « Pour une concertation sur les politiques publiques en faveur des musiques », les Pôles et Réseaux régionaux de musiques actuelles ont produit l’intervention commune téléchargeable ci-dessous :Retour ligne automatique
TELECHARGER LE PDF

COMMUNIQUE INTER-ORGANISATIONS
En amont des BIS, le 17 janvier 2018, une vingtaine de fédérations et réseaux de structures musicales ont publié un communiqué commun inter-organisations « Pour une concertation sur les politiques publiques en faveur des musiques » concernant le projet de CNM (Centre National de la Musique) :Retour ligne automatique
TELECHARGER LE PDF

PRÉSENTATION DE « LA COOPÉRATION »
A l’occasion des Bis 2018, les Pôles et Réseaux régionaux de musiques actuelles ont édité une plaquette de présentation de leurs structures et de leurs coopérations :Retour ligne automatique
TELECHARGER LE PDF

IMPACTS SOCIO-ECONOMIQUES DE LA CRISE SANITAIRE SUR LES STRUCTURES CULTURELLES ET ARTISTIQUES EN 2020" (JUILLET 2021)

Le collectif "Mobilisation et Coopération Art et Culture contre le Covid-19", auquel le PAM est associé, présente les résultats d’une enquête de rayonnement national lancées auprès de structures culturelles représentatives des champs du spectacle vivant et de la musique enregistrée.

Dans la continuité de la 1ère enquête de juin 2020, les membres de la MCAC ont décidé de lancer en janvier 2021 une seconde enquête nationale devant permettre de mesurer les effets de la crise sanitaire de la COVID-19 auprès de structures culturelles de toutes natures (membres ou non de l’UFISC et des fédérations de la MCAC) en centrant les questionnements sur les aspects socio-économiques et financiers.
Il s’agissait pour eux·elles d’approfondir, à l’aune de cette première enquête et d’une année de crise, leur connaissance commune des difficultés et des problématiques rencontrées par les structures culturelles.
- LES CHIFFRES CLES :
• Diminution des produits d’exploitation représentant en moyenne -25 % du budget de référence (2019) des structures ;
• Baisse nette des frais de personnel représentant en moyenne -9,5 % du budget de référence (2019) des structures ;
• Des recettes propres en baisse importante (-35 %), dont la perte équivaut en moyenne à -24.% du budget de référence 2019 des structures.
Opale

L’Enquête en téléchargement c’est ici
https://www.opale.asso.fr/IMG/pdf/2...

Réalisée par Opale avec le soutien de nombreux partenaires, cette enquête constitue un point de repère pour analyser les évolutions du secteur au prisme des dix dernières années, mais aussi un état des lieux du secteur juste avant la crise sanitaire et économique de la Covid-19.

Cette étude, menée auprès d’un échantillon représentatif de 800 associations, brosse le portrait d’un monde hétérogène, engagé dans des logiques de réciprocité, d’égalité et de solidarité et caractérisé par une effervescence et une dynamique créative sans précédent.
Au nombre de 30 000 en 2007, les associations culturelles employeuses sont plus de 40 000 en 2018, recensent 300 000 travailleur.se.s, 130 000 emplois en équivalents temps plein et représentent 7 milliards d’euros cumulés de budget.

A l’échelle de l’ensemble des associations étudiées, l’enquête donne à voir un modèle économique hybride, composé pour moitié de recettes d’activité et pour un tiers de subventions publiques, lesquelles proviennent majoritairement des collectivités territoriales et notamment des communes. Elle rend compte d’une redistribution inégalitaire des subventions publiques, corrélée aux niveaux de budget, aux domaines et aux fonctions des associations, ainsi que de la montée en puissance des logiques de financement au projet, qui pèsent sur le fonctionnement des organisations, sur la stabilité de leurs compétences professionnelles et infléchissent les échanges culturels vers davantage de marchandisation.

Opale et l’enquête c’est ici https://www.opale.asso.fr/article74...
Télécharger l’enquête https://www.opale.asso.fr/IMG/pdf/2...

La mobilisation collective Art et Culture contre la COVID-19 se poursuit !

Depuis bientôt un an, l’UFISC, ses organisations membres et plusieurs organisations, réseaux, fédérations s’associent et se mobilisent auprès des structures artistiques et culturelles et de l’ensemble de nos concitoyen·ne·s pour faire face à l’extension et à l’impact de l’épidémie de COVID-19.

Lancement de l’ENQUÊTE FLASH #2 CULTURE VS COVID-19

En avril dernier, cette Mobilisation et Coopération Art et Culture (MCAC) contre la COVID-19 lançait une grande enquête nationale sur l’impact de la crise sanitaire sur les acteur∙rice∙s artistiques et culturel∙le∙s et les mesures et accompagnements pour y faire face.

Nous souhaitons approfondir, à l’aune de cette première enquête et de l’année écoulée, notre connaissance commune des difficultés et des problématiques que vous rencontrez aujourd’hui.

C’est pourquoi nous lançons une seconde enquête flash, de rayonnement national et adressée à l’ensemble du champ culturel.

Aussi, nous vous invitons à prendre une quinzaine de minutes pour répondre au questionnaire en ligne avant le dimanche 21 février prochain.

[ACCEDER AU QUESTIONNAIRE EN LIGNE-http://ufisc.org/edit]

Alors que l’année 2020 vient de s’achever, nous souhaitons désormais disposer d’indicateurs précis permettant la comparaison entre les exercices réalisés 2019 et 2020 des structures, afin de mesurer l’impact réel de la crise sur l’économie et l’emploi dans le secteur des arts et de la culture.

Les renseignements que vous nous donnerez permettront ainsi d’affiner nos arguments auprès des pouvoirs publics - gouvernement et collectivités – concernant les aides et dispositifs à poursuivre, à renforcer ou à réinventer pour maintenir notre secteur en activité à travers des remontées objectives et de terrain. Ils nous permettront également de poursuivre et de renforcer notre accompagnement au plus près des réalités de chacun ! Les comparaisons que nous pourrons opérer avec les résultats de la première enquête, réalisée « à chaud » viendront renforcer constats et arguments.

Les résultats de la présente enquête seront rendus publics sur le site de l’UFISC courant mars 2021.

Pour rappel, les résultats de la première enquête ont été publiés sur le site de l’UFISC et sont accessible en ligne.

Les ressources issues de la Mobilisation et Coopération Art et Culture contre le covid19 sont disponibles sur le site de l’UFISC

LE MANIFESTE DES STRUCTURES CULTURELLES ET DES MEDIAS INDEPENDANTS

1600 structures culturelles et médias, représentatifs de tous les secteurs culturels et rassemblés derrière l’Appel des indépendants, 140 propositions, 20 tribunes, les contributions et perspectives de 40 personnalités du secteur culturel indépendant et de 20 organismes professionnels, syndicats, réseaux et initiatives collectives pour dépasser la crise et réinventer notre horizon culturel.

Pendant près de 9 mois, nous, représentan· e·s de structures culturelles et de médias indépendants, avons travaillé ensemble pour dessiner, au-delà de la crise sanitaire, un avenir culturel commun. Un horizon français mais aussi européen, réinventé collectivement, en rupture avec trois décennies de conservatisme et en phase avec les priorités et urgences de notre temps : la reconquête démocratique, la résorption des fractures sociales et territoriales, l’affirmation du rôle de la jeunesse, l’écologie.

Le manifeste des structures culturelles et médias indépendants est le fruit de ce travail artisanal et collégial et constitue une contribution collective à un nouveau contrat culturel et social.

https://appeldesindependants.fr/man...

Mobilisation et Coopération Arts et Culture
contre le COVID-19 :
quels mesures et accompagnements pour faire face à la crise ?

Enquête flash Mobilisation et Coopération Art et Culture contre le COVID 19 JUIN 2020

Depuis plusieurs mois, l’UFISC, ses organisations membres et plusieurs organisations, réseaux, fédérations s’associent et se mobilisent auprès des structures artistiques et culturelles et de l’ensemble de nos concitoyen·ne·s pour faire face à l’extension et à l’impact de l’épidémie de COVID-19.

En réaction à la crise, de nombreux réseaux, fédérations, syndicats se sont immédiatement mobilisés en faisant notamment circuler des questionnaires en ligne afin de faire remonter du terrain les problématiques rencontrées « à chaud » par les acteur·trice·s.

Afin de compléter ces premières remontées d’informations, les Acteur·trice·s Culturel·le·s mobilisé·e·s collectivement contre le COVID-19 ont lancé une grande enquête flash, de rayonnement national et adressée à l’ensemble du champ culturel. Son objectif est d’affiner les réponses collectives qu’il convient d’apporter aux acteur·trice·s par le biais de mesures et d’accompagnements collectifs et individuels personnalisés et adaptés.

Nous sommes en effet convaincu·e·s que seule une approche collective et concertée de l’analyse des problématiques rencontrées permettra de ne laisser personne « au bord de la route », dans le respect des principes d’intérêt général et de solidarité défendus par les Acteur·trice·s Culturel·le·s mobilisé·e·s.

Cette enquête nous a permis de disposer d’une photographie précise de la situation du secteur au début mai 2020. Vous pouvez désormais consulter la note de synthèse ci-dessus ou en cliquant sur l’image.

Pour toute question ou information complémentaire concernant cette enquête, merci d’envoyer un message à : enquetecovid19@ufisc.org
Téléchargez le document https://urlz.fr/dtSS

Les organisations impliquées et relais du questionnaire :

ACTES IF - Réseau solidaire de lieux culturels franciliens
AJC - Association Jazzé Croisé
CITI - Centre International pour les Théâtres Itinérants
L’Espace de Coopération Musiques Actuelles en Bretagne
FAMDT - Fédération des acteurs et Actrices de Musiques et Danses Traditionnelles
FEDELIMA - Fédération de lieux de musiques actuelles
FERAROCK - Fédération des Radios Associatives Musiques actuelles
FNAR - Fédération nationale des arts de la rue
FNEIJMA - Fédération Nationale des Ecoles d’Influence Jazz et Musiques Actuelles
FRAAP - Fédération des Réseaux et Associations d’Artistes Plasticiens
FRACA-MA - Pôle région Centre-Val de Loire musiques actuelles
GIPIM - Groupement Informel des Promotions Indépendantes Musiques)
GRAND BUREAU - Réseau musiques actuelles Auvergne-Rhône-Alpes
KOLET’ - Le réseau des acteurs culturels du spectacle vivant de La Réunion
OCTOPUS - Fédération des Musiques Actuelles en Occitanie
OPALE - Organisation pour Projets ALternatifs d’Entreprise
PAM - Pôle de coopération des Acteurs de la filière Musicale en Région Sud
PRMA REUNION - Pôle Régional des Musiques Actuelles de La Réunion
RADIO CAMPUS FRANCE
RAVIV - Réseau des Arts Vivants en Île de France
RIF - Réseau des Musiques Actuelles en Ile-de-France
RIM - Réseau des indépendants de la musique
RMAN - Réseau des Musiques Actuelles en Normandie
SMA - Syndicat des Musiques Actuelles
THEMAA - Association Nationale des Théâtres de Marionnettes et des Arts associés
UFISC - Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles
ZONE FRANCHE - Réseau des musiques du monde"


Adresse au gouvernement sur la reprise d’activité et le plan de soutien au secteur artistique et culturel

Les activités relevant des arts vivants et de la culture sont totalement à l’arrêt depuis les premières mesures prises contre la Covid19, et elles seront parmi les dernières à reprendre.

Ce sont des dizaines de milliers d’entreprises, pour l’essentiel toutes petites, dans tous les territoires, qui perdent directement au moins la moitié de leur activité de l’année et ne pourront reprendre une activité normale avant au moins un an voire deux. C’est un écosystème dense qui est bouleversé et ses centaines de milliers de salarié.e.s, d’auteur.e.s, de fournisseurs, qui sont confronté.e.s pour longtemps à une précarité accrue : tou.te.s sont menacé.e.s de disparaître.

Il faut, dans la durée, rassembler l’ensemble des moyens disponibles et les organiser en concertation avec tou.te.s les acteur.trice.s des filières concernées, des citoyen.ne.s aux autorités de tutelle en passant par les salarié.e.s et les entreprises dans toute leur diversité.

L’art et la culture sont une dimension essentielle de notre vivre-ensemble.

Dans ce contexte de gestion d’une crise sanitaire sans précédent et de mesures exceptionnelles, la participation à la vie culturelle de toutes et de tous est un enjeu crucial pour faire vivre les libertés, le lien social, les imaginaires.

L’Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles (UFISC) avec ses 16 organisations professionnelles d’employeurs membres, associée à un grand nombre d’autres organisations et collectifs dans la Mobilisation et Coopération Art et Culture - MCAC pour coordonner une réponse collective des secteurs artistiques et culturels, demandent des politiques publiques concertées à la hauteur de ces enjeux d’intérêt général.

Les acteur.trice.s artistiques et culturel.le.s ont besoin :

- de réponses à la fois claires et circonstanciées, nationales et adaptées à leurs situations territoriales.
- d’un plan de secours immédiat qui dure a minima jusqu’à la fin de la saison 2020-21, tant est impossible la reprise normale de leurs activités.
d’espaces de dialogue et de concertation continue avec l’Etat et avec les collectivités territoriales et leurs groupements.

Les mesures que nous demandons :

- Des clarifications urgentes de l’Etat en matière de calendrier de reprise et d’obligations de santé publique pour permettre à tou.te.s les acteur.trice.s de décider de son organisation et d’anticiper les mesures sanitaires indispensables et les mettre en place.
- La poursuite du travail dans les instances de concertation professionnelles (CNPS, CNPAV) pour définir, en concertation avec les autorités sanitaires et toutes les organisations professionnelles, un plan détaillé précisant a minima les conditions sanitaires, concernant les travailleur.euse.s et concernant les publics, qui seront exigées pour autoriser la reprise de chaque type d’activité dans nos secteurs.
- La définition de processus qui permettent d’articuler les mesures générales édictées au niveau national et la prise en compte des situations territoriales, en dialogue avec les préfets et les collectivités et dans le cadre d’espaces territoriaux de concertation entre acteur.trice.s et collectivités publiques, associés aux CTC en région.
- Des mesures économiques pour mettre en œuvre les mesures sanitaires dans les structures les plus fragiles (équipement de sécurité pour les équipes, les artistes, les publics, achat de masques/gels/gants, achats de tests, aménagement des locaux et des jauges, mise aux normes, prestations supplémentaires, etc.).
- Le soutien économique à la formation des équipes, notamment les salarié.e.s intermittent.e.s, et l’accompagnement des entreprises, majoritairement des TPE d’économie sociale et solidaire.
- L’extension de toutes les mesures exceptionnelles jusqu’en août 2021 (activité partielle, fonds de solidarité, politiques d’appui en matière de cotisations sociales, de charges et de crédits, etc.), sans discrimination pour les acteurs non lucratifs et solidaires.
- La mise en œuvre opérationnelle et rapide de la protection sociale des intermittent.e.s, auteur.e.s et précaires du champ culturel, selon les promesses du Président de la République.
- Le développement de politiques de secours et de reconstruction à travers un plan d’aide à l’emploi et de soutien massif aux processus coopératifs dans les territoires.
- La révision et l’amplification des fonds de soutien pour le champ culturel, en particulier pour les TPE artistiques et culturelles d’initiative privée d’intérêt général.
- Le maintien et le développement concerté de l’ensemble des soutiens publics accordés dans un cadre d’intérêt général en 2020 et 2021, confirmation des subventions accordées et l’allongement d’une année des conventions pluriannuelles de financement, reprise des commissions d’attribution des aides au secteur culturel, orientation des financements européens structurels et territoriaux vers les structures culturelles, simplification des procédures administratives et accélération des versements.

L’ensemble de ces mesures doit s’élaborer dans un cadre de coconstruction active, rassemblant les acteurs et actrices culturelles, l’Etat, les collectivités territoriales et leurs groupements, dans leurs différentes dimensions, parce que l’espace culturel est un écosystème foisonnant et touchant à de multiples dimensions de la vie de nos concitoyen.ne.s.

Plus d’informations : contact@ufisc.org

Téléchargez le document : https://urlz.fr/dtTc


Communiqué des membres de l’UFISC associés à plusieurs autres organisations, réseaux et fédérations - 26/05/2020

EST-CE TROP DEMANDER QUE DE LA COHÉRENCE, MONSIEUR LE PRÉSIDENT, MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE, MONSIEUR LE MINISTRE ?

Depuis les premières restrictions d’activité des salles de spectacle, le 9 mars, les annonces présidentielles et gouvernementales concernant les activités artistiques et culturelles s’enchaînent de manière erratique.

Comment peut-on affirmer le 16 avril que de « petits festivals » pourraient se tenir à partir du 11 mai, comme si ces milliers d’événements étaient en mesure de s’adapter d’un jour à l’autre à de nouvelles conditions d’accueil, alors qu’aujourd’hui la quasi-totalité des festivals d’été est annulée et que les festivals d’automne n’ont à ce jour aucune visibilité quant aux conditions de leur tenue ?

Comment peut-on annoncer le 15 mai que la Fête de la musique aura bien lieu, que les parcs à thèmes et les lieux de cultes rouvrent, alors que l’ensemble de nos établissements sont fermés au public, qu’aucun atelier de pratiques artistiques de proximité n’est autorisé, qu’aucune équipe artistique n’a pu réellement reprendre son activité, et que la plupart des salles de spectacle ou de concert n’envisagent aucune reprise possible de la diffusion avant janvier 2021 ?

Comment peut-on interdire les événements de plus de 5.000 personnes jusqu’au 1er septembre, les regroupements de plus de 10 personnes jusqu’au 2 juin, sans limitations intermédiaires à venir, et rouvrir le Puy du Fou ?

Comment peut-on faire de telles annonces alors qu’elles sont en totale contradiction avec les protocoles sanitaires promus par le ministère de la Culture pour l’ensemble des pratiques artistiques et culturelles, pour la tenue des festivals et la réouverture des lieux au public ?

Comment peut-on être autant déconnecté de nos réalités professionnelles, de nos calendriers, de nos outils de travail ?

Comment peut-on annoncer le 6 mai des mesures pour la culture (prolongation des droits pour les intermittents du spectacle, commandes publiques massives pour les créateurs, fonds festivals...) et n’en n’avoir, trois semaines après, aucune traduction concrète ?

Comment peut-on « refonder une ambition culturelle pour la France » en « libérant les énergies créatrices et en donnant aux artistes confiance et visibilité » sans qu’aucune mesure sérieuse de politique publique ne soit prise ?

Comment peut-on annoncer pour le secteur culturel 50 millions d’euros par-ci, 5 millions par-là, alors que le tourisme, fortement dépendant de nos activités, se voit proposer une enveloppe de 18 milliards ?

Comment peut-on si peu connaître les domaines de la culture qui sont faits de professionnels, organisés et structurés ? Comment peut-on nous traiter comme des amuseurs publics, des histrions égocentriques vivant par et pour leur passion, alors que nos activités ont un poids économique direct de 47,5 milliards d’euros, soit 2,2 % de l’économie française et concernent 2,4 % de sa population active ?

Comment peut-on tenir aussi peu compte des arts et de la culture, quand ils s’appuient sur les droits humains fondamentaux et revendiquent l’émancipation des personnes et le développement de leurs capacités ? Comment peut-on privilégier la rentabilité économique et les seules industries au détriment de la multiplicité des forces citoyennes au service de l’intérêt général ?

Vos annonces distillées au compte-goutte, contradictoires et incohérentes épuisent les acteurs, ajoutent de la confusion à la situation, de la désespérance à la fragilisation.

Souhaitez-vous vraiment que le monde des arts et de la culture sorte de cette crise ? Alors, faites-le avec nous, pas contre nous !

Retrouvez le communiqué avec la liste des signataires à jour sur le site de l’UFISC.

Télécharger le communiqué
Retrouvez tous les communiqués de la Mobilisation et Coopération Art et Culture
http://ufisc.org

Enquête réalisée par AJC Jazz, Grands Formats, et la Fneijma en coopération avec l’ADEJ et avec l’expertise de l’Association Opale.
Avec le parrainage du Ministère de la Culture et le soutien du CNV.
Rendez-vous le 11 octobre pour la publication en ligne de l’étude complète.

À l’heure où les inégalités entre les femmes et les hommes sont plus que jamais dénoncées, nous faisons le constat que le monde du jazz et des musiques improvisées ne s’est que trop peu emparé de ces questions de manière collective.

Ce secteur, qui souffre indéniablement d’un problème de représentation des femmes, manquait de données quantitatives et qualitatives larges et complètes, notamment au niveau national, pour objectiver les observations et les ressentis.

Ces réseaux et fédérations ont donc souhaité travailler ensemble ainsi qu’avec d’autres acteur.rice.s afin d’appréhender le secteur de façon globale et transversale, permettant d’aborder cette problématique tant au niveau de la formation initiale et continue que des équipes artistiques professionnelles et du champ de la diffusion.

Lire les premiers résultats

Téléchargements

Les indicateurs clés de la FEDELIMA par types de structures !
Suite à la publication des chiffres clés - données 2017 en janvier 2019, ce second volet apporte un éclairage plus précis sur la réalité des lieux et projets de musiques actuelles membres de la FEDELIMA. Ces informations permettent à la fois de mieux comparer la réalité des lieux et projets de musiques actuelles et de mieux appréhender la diversité des structures composant la fédération.

Ce document propose en ce sens, une sélection d’indicateurs, tels la jauge de l’unité scénique principale, le nombre de dates diffusées à l’année, la hauteur de budget, le pourcentage de financements publics, le nombre de salariés permanents en ETP (Équivalent Temps Plein), le pourcentage de contrats en emplois aidés, la répartition sexuée des équipes (…) en lecture comparative selon 7 grandes entrées typologiques :

- par types de structures
- par types de territoires
- par types de modes de gestion
- par labellisation SMAC par l’État
- par hauteurs de budget
- par tailles d’équipe permanente
- par tailles de l’équipement de diffusion de concerts

Pour en savoir plus :
https://www.fedelima.org/?lang=fr