WAH ! - Programme de mentorat / Bravo à nos mentorées en région !

Le PAM est heureux de vous présenter les 2 femmes de notre Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui participeront au programme de mentorat du Projet WAH ! pour la saison 2019/2020.

✨ Alice Jean / Responsable du secteur musiques actuelles - MJC Manosque
✨ Aurélie Berducat / Chargée de communication - Cabaret Aléatoire Marseille

Wah ! est une plateforme ressources pour l’égalité femmes-hommes dans les musiques qui est désormais en ligne par la FEDELIMA. (www.wah-egalite.org)

Son élaboration a été travaillée en coopération avec différents réseaux régionaux d’acteurs des musiques actuelles (le RIF et la FRACAMA) et le SMA (Syndicat des Musiques Actuelles). Le développement de ce projet s’appuie également sur les échanges et travaux d’un comité de pilotage qui réunit les acteurs cités ci-dessus ainsi que d’autres associations et organisations ressources sur le sujet, le CNV, les associations Opale, La Petite et Pluségales.

Elle est rendue possible par le Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations.

Wah ! – Pourquoi ?

De quoi parle-t-on lorsqu’on questionne l’égalité femmes-hommes dans les musiques ? Quelles sont les principales problématiques concernant cet enjeu ? Existe-t-il des statistiques et données chiffrées ? Quelles sont les études et analyses déjà menées ? Comment se lancer dans une démarche en faveur d’une plus grande égalité au sein de mon projet, de ma structure ? Où trouver des initiatives, des méthodes, des contacts qui peuvent être inspirants, qui peuvent nous aider dans notre cheminement, ou même nous accompagner ? (...)

Autant de questionnements, d’initiatives à valoriser et à partager qui nous ont amenés à projeter collectivement l’idée d’une plateforme qui puisse mettre à disposition différentes ressources, afin de faciliter l’appropriation des enjeux et le transfert d’expériences en termes d’égalité femmes-hommes dans les musiques et de lutte contre les discriminations.

Le mentorat, c’est quoi ?

Fondé sur l’échange et le partage d’expérience, le mentorat est construit sur la base d’une relation volontaire, individuelle et personnalisée. Il relie une personne plus expérimentée dans un domaine (une mentore) à une personne qui souhaite s’y engager, y rester ou y évoluer (une mentorée). La mentore possède une expérience professionnelle reconnue dans une fonction ou sur une problématique particulière et se porte volontaire pour en faire bénéficier d’autres personnes, dans le souci du développement professionnel de la mentorée. La mentore n’est pas une professionnelle de l’accompagnement, mais une personne motivée par l’envie d’en soutenir une autre dans un esprit de générosité. La mentore doit être capable de recul et adopte une attitude d’attention et de bienveillance envers la mentorée. Elle partage son vécu tout en laissant la mentorée maîtresse de ses choix.
Toutes les infos sur le programme : http://www.wah-egalite.org/le-programme/

Toutes les infos sur la plateforme WAH ! Egalités Femmes/Hommes dans la musique
http://www.wah-egalite.org

-------

✨ Alice Jean / Mentorée ✨ Cécile Bonthonneau / Mentore

Alice Jean a trente ans, un enfant, elle est originaire du sud-est de la France. L’envie de travailler auprès des artistes et de défendre leur projet l’anime depuis longtemps.
Alice s’est investie en tant que bénévole dans de nombreuses associations, puis elle a entamé des études dans le tourisme, l’administration culturelle, pour finir sur un master de management public. Curieuse et passionnée, elle a développé son expérience et son réseau professionnel à travers des stages et contrats aidés parallèlement à ses études.
Depuis 2015, Alice est responsable du secteur musiques actuelles à la MJC de Manosque où elle a pour missions la programmation, la gestion des projets d’accompagnement et d’actions culturelles. Elle a à cœur de pratiquer ce métier avec la plus grande ténacité et implication. Cependant, depuis la naissance de sa fille, elle a dû réorganiser sa vie professionnelle. De nombreuses questions ont alors émergé : l’articulation de la vie professionnelle et personnelle, la légitimité de sa place dans le réseau professionnel, la disponibilité…
"Participer au dispositif Wah ! me permettra de répondre à ces problématiques, de rentrer dans une dynamique d’échanges et d’expérimentation collective pour redonner du sens à mon métier."

Cécile Bonthonneau a travaillé pendant plus de 20 ans dans le secteur des musiques actuelles, ce qui l’a menée du ministère de la Culture à l’Irma puis à Grenoble où elle a participé à la création du Cabaret Frappé, préfiguré et dirigé la Régie2C, scène de musiques actuelles dédiée aux pratiques et à l’accompagnement artistique. Elle a choisi et aimé ce secteur pour son positionnement frondeur et créatif dans les manières de faire et de jouer collectif (et pour la musique aussi !). Mais 20 ans le nez dans le guidon à essayer de tenir un équilibre impossible entre aspirations personnelles et vie professionnelle, à résister à l’environnement sexiste, ça use… Elle a eu besoin de prendre l’air, d’aller se nourrir ailleurs et ce sont les études de genre qui lui ont donné un second souffle. L’occasion de mettre à plat ses besoins et ses objectifs. En 2014, elle crée Pluségales, structure à partir de laquelle elle accompagne les associations et les collectivités à concevoir des actions en faveur de l’égalité femmes hommes.
« Pour moi, participer au dispositif Wah mentorat, c’est une occasion d’être solidaire, de transmettre, et de réfléchir ensemble à des stratégies pour pousser les murs et choisir pleinement nos trajectoires. »

-------

✨ Aurélie Berducat / Mentorée ✨ Bénédicte Froidure / Mentore

Aurélie Berducat est chargée de communication depuis 2017, au Cabaret Aléatoire, la scène de musiques actuelles de Marseille, pour laquelle elle coordonne un projet de lutte contre les oppressions et toutes les discriminations qui peuvent prendre forme dans une salle de concert et un club. Aurélie a également co-fondé et développe depuis 2011 le projet Wicked Girls, un collectif qui fédère et promeut les femmes djs et productrices locales et internationales. Son esthétique musicale peut être définie aujourd’hui sous le terme : global beat, qui regroupe les musiques teintées de bass de tous les continents, de la house à la musique traditionnelle revisitée et remixée.
« Participer au dispositif Wah ! de mentorat, c’est pour moi... un superbe moyen de bénéficier de l’expérience d’une femme à un poste de direction programmation. Apprendre de son expérience, de son parcours ne peut être que moteur ! »

D’un côté, Bénédicte Froidure, la directrice de la salle de concerts File7 à Magny le Hongre dans le 77. De l’autre, Sylvie Cious, son double dj, née un beau printemps de 2002 pour les besoins d’un dj set en solo, hors de son (feu) collectif de sélecta-djettes-féministos-dansantes les Putafranges. Et comme dirait la très sérieuse Bénédicte : « Quand on a fait partie des Putafranges on n’est pas un jeu de mots près. » Mais avant tout, on ne programme pas Sylvie Cious sans savoir que Bénédicte a fait un mémoire universitaire en 2011 sur la place des femmes dans les musiques actuelles. Sujet brûlant pour lequel elle est souvent appelée à débattre (et se battre) dans des festivals et conventions professionnelles.
Et dans ses djs sets, Sylvie Cious joue de toutes les expériences de Bénédicte : l’amour du hit et des perles rares de la radio (elle est passée par le Mouv’ et Radio Nova) mais aussi de l’éclectisme et de l’attention particulière qu’il faut porter au public (elle a programmé des salles et des clubs comme Le Triptyque à Paris -aujourd’hui Social Club - et La Cave aux poètes à Roubaix).
« Participer au projet de mentorat c’est pour moi l’occasion de transmettre à quelqu’un de plus jeune mes modestes compétences acquises dans la musique ces 20 dernières années… »