TOUR DE FRANCE AGI-SON #2 - UN TEMPS FORT PAR RÉGION

La seconde édition du tour de France se déroulera de juin à octobre 2021. Elle est organisée en partenariat avec le Centre national de la musique et les relais régionaux d’AGI-SON.

Le sujet de la nouvelle réglementation sonore est étroitement lié au plan de relance des concerts et festivals. Le réseau national AGI-SON, regroupant plus de 50 organisations professionnelles, alerte depuis la parution du décret 2017-1244 du 7 août 2017, dit Décret « Son », sur les problématiques (voir infographie) soulevées par ce texte qui ne prend pas en compte les spécificités du spectacle vivant musical.

Le tour de France AGI-SON #2 a pour objectif d’aller dans chaque région à la rencontre des élus, des professionnels du secteur culturel et des acteur associatifs concernés par les problématiques et les enjeux de la nouvelle réglementation sonore.

LES PUBLICS CIBLÉS :

Les élus, les professionnels du secteur culturel et les acteurs associatifs concernés par la nouvelle réglementation sonore.

LE DÉROULÉ :

Les étapes s’articulent en deux temps :

  • Une plénière
    « UN « DÉCRET SON » À L’ÉPREUVE DU TERRAIN »
  • Une table ronde
    « POUR UN « DÉCRET SON » QUI NE RÉDUISE PAS LA SCÈNE AU SILENCE ».

Chaque étape sera diffusée simultanément en streaming sur Culturelink.

PROCHAINE ETAPE A MARSEILLE

Mercredi 15 septembre en marge du Congrès national du SMA à Marseille avec le PAM

PLÉNIÈRE : « UN DÉCRET « SON » À L’ÉPREUVE DU TERRAIN »
16h-17h - Le Cabaret Aléatoire - La Friche de la Belle de Mai - Marseille

Intervenant.e.s :
- Angélique DUCHEMIN - Directrice d’AGI-SON
- Mylène HUARD - Consultante
- Jacky LEVECQ - Président du Comité Scientifique d’AGI-SON

Quatre ans après la parution du décret "Son", les professionnels de la culture font face à une réglementation sonore qui ne prend pas en compte les spécificités du spectacle vivant musical. Les travaux réalisés par AGI-SON au sein de son Comité Scientifique, en amont et en aval de la nouvelle réglementation sonore, permettent de disposer de données objectives pour évaluer l’applicabilité du décret. Il en ressort que certaines prescriptions vont à l’encontre des lois de l’acoustique et de la physique du son.
Concrètement, en respectant toutes ses prescriptions, on note notamment que :
Les festivals de plein air ne peuvent respecter les niveaux d’émergences exigés,
Les esthétiques musicales chargées en basses fréquences sont en péril,
Les petits lieux de concert seront pénalisés par l’émergence du son de scène (batterie, trompette…).

AGI-SON présentera une synthèse des problématiques liées au décret « Son » et dressera un état des lieux des risques et enjeux.

TABLE RONDE : « POUR UN DÉCRET « SON » QUI NE RÉDUISE PAS LA SCÈNE AU SILENCE »

Intervenant.e.s :
- Jean-Marc COPPOLA - Adjoint au Maire de la ville de Marseille en charge de la culture pour toutes et tous
- Lucien STANZIONE - Sénateur du Vaucluse, membre de la commission de la culture, de l’éduction et de la communication
- Stéphane DELHAYE - Co-directeur du 6MIC - AIX-EN-PCE
- Jacob KHELIL - Programmateur de la Picaud MJC - CANNES
- Stéphane SOLER - Directeur de la Gare de Coustellet - MAUBEC

17h - 18h30 - Le Cabaret Aléatoire - La Friche de la Belle de Mai - Marseille

Le sujet de la réglementation sonore n’est pas que technique, il fait émerger une question plus large sur la politique culturelle des territoires.
Cette table ronde permettra de croiser les regards des élus - concernés à triple titre par ce décret : en tant que contrôleurs, organisateurs d’évènements et exploitants de lieux - et des professionnels de la culture sur les enjeux culturels et sociétaux soulevés par le décret "Son". Parmi eux : l’investissement du plein air pour pallier aux contraintes sanitaires, l’attractivité du territoire, la diversité et la vitalité culturelle, la diffusion et le développement culturel, l’animation des espaces citadins et ruraux, le vivre ensemble, la relation aux riverains, les enjeux économiques, la vie nocturne, la fête, la jeunesse...
Autant de sujets à débattre dans un contexte marqué à la fois par l’instauration d’une tranquillité inédite avec le couvre-feu et la suspension de toutes les manifestations culturelles, et le besoin des habitants, plus particulièrement des jeunes, de renouer avec des moments festifs de partage.

Modérat.rices.eurs. :
- Laurence HEBRARD - Co-directrice du 6MIC - AIX-EN-PCE
- Valentin BOILAIT – Animateur réseau du PAM et chercher associé au laboratoire Mesopolhis (AMU)

Toutes les infos ici
https://agi-son.org/formation/tour-...

>Inscription<