OK pour un décret "SON" qui ne mette pas la scène KO